nos partenaires
 
 
 
 
 

La répartition des invités aux tables

Quel casse-tête ! Comment éviter les impairs et les erreurs de placement ? Comment éviter qu’un invité se retrouve dépourvu de place ? Comment éviter les doublons ?
Quelle place donner aux célibataires sans qu’ils aient l’impression que vous avez tenté de les marier à leur voisine ? Quelle chaise donner à la tante acariâtre qu’il fallait tout de même inviter mais dont tout le monde sait qu’elle n’aime jamais rien ni personne ? Comment rassurer vos amis que vous tenez à eux, même s’ils ne sont pas conviés à la table d’honneur ? Vous n’éviterez pas toutes les susceptibilités mais avec un peu d’organisation, vous pouvez limiter les dégâts. En principe, vos invité(e)s savent pertinemment bien que c’est un exercice périlleux. Ils/elles ne devraient pas vous en tenir rigueur si leur place n’est pas aussi idéale que ce qu’ils/elles auraient souhaité. Voici quelques conseils pour vous en tirer sans trop de casse et sans avoir à refaire l’exercice dix fois. Prenez d’abord de grandes feuilles de papier (de préférence taille A2, au minimum A3 - l’envers d’un vieux poster par exemple).
Puis, dans un document, écrivez les noms de tous les invités en laissant suffisamment de place entre chaque nom pour que vous puissiez les découper séparément. Imprimez la feuille et découpez les noms de sorte qu’ils forment autant de petites « languettes de noms » que vous ayez d’invités. Disposez les languettes de nom sur une grande table (table à manger par exemple) dans un ordre qui vous convient : famille, amis du couple, d’enfance, copains de travail, de sport ou par ordre alphabétique. Ceci est important pour ne pas vous perdre dans les noms ! À côté des languettes de prénoms, posez la grande feuille sur laquelle vous aurez préalablement dessiné un plan de tables. Vous pouvez commencer : disposez les languettes de noms autour des tables, changer, intervertissez, repositionnez,… jusqu’à ce que l’équilibre ou le meilleur compromis soit trouvé ! Cet exercice peut durer longtemps. Armez-sous de patience et profitez-en pour en faire une soirée amusante avec les témoins et le maître de cérémonie, avec vos parents si vous le souhaitez. Une fois que tout est en place, il ne vous reste qu’à coller les languettes avec du papier collant ou à retranscrire les noms. Le jour « j », veillez à ce que la feuille soit dans la salle pour qu’elle puisse servir de guide lors du placement des cartons nominatifs.
Douchka van Olphen

  |   Envoyer à un ami   |   Imprimer   |   Retour à la liste   |